• Tutoiement et Vouvoiement

    Tutoiement et Vouvoiement

    Que symbolisent aujourd'hui le tutoiement et le vouvoiement ?

    Tutoiement et Vouvoiement

    Sur la toile, on tutoie des inconnus que l'on ne rencontrera jamais.

    Le tutoiement offrirait-il, dans cet espace l'illusion d'une intimité qui n'existe pas dans la réalité ? Ce qui me gêne dans les messages virtuels, c'est l'absence de la gestuelle qui aide à la compréhension des mots. Nous possédons chacun une histoire personnelle qui nous conduit à une interprétation différente des mots. Comme si nous ne parlions pas la même langue.

    La vidéo pallierait-elle à ces différences d'interprétation ? Pas sûr. Pour moi, la vidéo représente une violation de l'intimité, une mise en danger de soi. On ignore qui nous regarde.

    Quand je rédige un commentaire je veille à exprimer courtoisie et respect. Je le dois à la personne qui a créé le blog que je visite.

    Tutoiement et Vouvoiement  

    Depuis novembre l'émission les "Grandes Gueules" que l'on écoutait seulement sur la radio RMC, passe sur la chaîne télévisée numéro 23.

    Le tutoiement règne entre les participants. Pourtant, chaque Grande Gueule appartient à un milieu social différent de celui des autres. C'est comme si le tutoiement maintenait un lien dans ce groupe hétérogène dont les opinions divergent.

    Tutoiement et Vouvoiement  

    J'ai tutoyé mes collègues et la proche hiérarchie pendant quarante ans.

    J'ai été tutoyée seulement par deux clients :

    - le premier, faisait la manche déguisé en père Noël dans un couloir de la gare du Nord

    - le deuxième, quelques années plus tard,  était le compagnon, d'une cliente aisée et exigeante. Ma courtoise et mon dévouement à leur égard m'avaient valu, au fil des mois, l'amitié de ce couple.

    Mais je n'ai jamais osé tutoyé en retour. Je m'arrangeai pour que mes paroles ne fassent pas appel au vouvoiement ou au tutoiement. Pour ne pas offenser.

    J'ai achevé ma carrière aux Ressources Humaines.

    Je tutoyais les jeunes directeurs d'agence qui avaient l'âge d'être mes enfants. Le tutoiement réciproque tissait une intimité qui favorisait leurs confidences quand ils n'en pouvaient plus. Ma collègue et moi prenions le temps de les écouter et de leur parler.

    Tutoiement et Vouvoiement  

    Le vouvoiement était réservé au staff du groupe qui nous méprisait.

    "Vous me méprisez, je vous méprise"

    Tutoiement et Vouvoiement  

    Je me souviens que lorsque j'ai été embauchée au début des années 70, on vouvoyait la chef de service. Nous tutoyions les collègues déjà en place et les interpellions par leur nom, car c'était l'usage.

    Il y a eut beaucoup d'embauche ces années-là. Nous sortions tous du lycée pour la plupart. Nous usions de nos prénoms, surnoms et du tutoiement. Nous déjeunions ensemble, sortions ensemble le week-end et pendant les vacances.

    Mai 68 était passé par là. Nous nous sommes cotoyés , pour certains et certaines, sur le lieu de travail pendant plusieurs décennies.

    Alors, quand le pli est pris ... même la privatisation n'y a rien changé.

    Tutoiement et Vouvoiement  

    Dans le groupe d'aquarelle que je fréquente, j'ai tutoyé, bisouté et usé des prénoms dès que je suis arrivée en septembre.

    J'ai besoin d'une ambiance amicale.

    Tutoiement et Vouvoiement  

    Un jour ma mère m'expliqua qu'un couple de leurs amis vouvoyaient leurs enfants et que nous devrions manger à part des adultes.

    J'avais moins de huit ans et j'en fus offusquée. Je me suis sentie humiliée et rejetée.

     

    « Mes salutationsVacuité finissante »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Février à 07:53

    Merci pour votre visite sur mon blog.
    Je préfère vouvoyer quand je ne connais pas la personne; je ne comprends pas les gens qui se voient pour la 1ère fois et qui s'embrassent de suite; on voit souvent cela dans les émissions télé, comme Chasseur d'appart'.

    Pour l'activation du javascript patience, car j'avais demandé pour Noël et j'ai dû renouveler ma demande 3 fois; ce fut fait courant janvier.

    Je vous souhaite une bonne journée et au plaisir de vous revoir

    2
    Jeudi 23 Février à 17:47

    Merci d'être passée sur mon blog. Je tutoie assez facilement mais l'âge de mon interlocuteur met une barrière à cette habitude.

    Ce serait pour moi un manque de respect, enfin c'est mon avis de tutoyer une personne plus âgée que moi sans son accord.

    Sur le net c'est différent, c'est plus impersonnel et pour la vidéo je confirme, je n'en dépose pas.

    Bonne fin de journée.

     

    3
    Jeudi 23 Février à 18:24
    Ce que vous me dites sur le tutoiement de ce matin je suis sidérée.Il ne me viendrait pas à l'idée de tutoyer un homme politique de surcroît.
    Une voisine m'emmène faire les courses et je la vouvoie.
    Bonne soirée à vous
    4
    Vendredi 24 Février à 15:26

    Merci pour le module de la newsletter, je m'inzcris, bonne fin de semaine.

    5
    Dimanche 26 Février à 17:17

    Bonjour Kyriel,

    tutoiement ou vouvoiement? Il est vrai que je tutoie facilement, je reste plus vraie, mais c'est vrai que même sur la toile on arrive à se connaître parfois mieux qu'avec des gens qu'on rencontre.Bon j'ai réussi à dire ce que je voulais sans dire tu ou vous!

    Merci pour cette réflexion et bonne soirée bien cordialement et merci pour l'appréciation. Mais en Touraine nous avons une belle lumière quand il fait beau.

    Bien cordialement et bonne soirée.

    6
    Jeudi 2 Mars à 20:13

    Bonsoir Kyriel

    Merci, pour ce commentaire bien sympa sur mon blog.

    Oui, New York est une ville de toutes les démesures.

    Même si elle est très surprenante pour nous, français, j'ai bien aimé, mais ne souhaiterais jamais y habiter, contrairement a votre petit frère a l'époque.

    J'aime beaucoup cette analyse du tutoiement et du vouvoiement.

    Pour ma part, je vais beaucoup au devant des gens...

    Lorsque j'étais en activité, nous nous tutoyions beaucoup, chirurgiens, radiologues, infirmières, aides-soignantes etc....

    Enfin, je dirais que c'était le privilège de certains.

    Lorsque je vouvoyais et qu'on me tutoyais, c'était volontaire, simplement pour garder une certaine distance...

    Et même maintenant, il m'arrive de le faire.

    Pour les blogs, je trouve sympa le fait que nous nous tutoyions.

    Voilà chère Kyriel, je m'inscris a "votre", "ta " new... ( petit moment d'humour), que j'aime également.

    Bonne soirée et au plaisir de trouver des échanges....

    7
    Vendredi 31 Mars à 16:10

    Bonjour Kiriel,

    Contente de te revoir.

    Oui, très émouvant de voir ces missels et images de communion tellement anciennes.

    Mamylou, 94 ans la maman de Jean-Claude vit avec nous....Un réel bonheur de voir ses images et missel de sa communion lorsqu'elle avait 11 ans.

    Bises et a bientôt

    Image associée

    8
    Vendredi 7 Avril à 16:39

    Merci Kyriel,

    et pardon de n'être pas passée assez souvent sur ce blog.

    C'est sûr qu'on ne l'oubliera pas car en plus ce sera la dernière d'une longue vie avec des chats.

    Bon weekend et amitiés.

    9
    Vendredi 7 Avril à 18:22
    Merci pour votre visite sur mon blog.
    Je vais essayer de contacter eklablog demain si je peux aller sur le mien.
    Bisous et bonne soirée et à bientôt
    10
    Mercredi 12 Avril à 00:06

    Elles sont belles ces paroles

    11
    Samedi 15 Avril à 21:18

    Bonsoir, eh oui j'ai connu aussi des enfants disant vous à leurs parents, nous disons vouvoiement, mais la logique est vousoiement.

    Lorsque je travaillais dans la région lilloise on se vouvoyait entre la direction et employées, sur la région dunkerquoise, les gens tutoient plus vite, quant au net c'est un mode de communication, bisous et bonnes fêtes pascales

    12
    Mercredi 28 Juin à 18:08

    Le vouvoiement disparaît peu à peu, je le regrette...

    Oui, c'est un restaurant, dans le bus c'est la salle et la cuisine est dans le bâtiment...

    Là bas c'est la mode: ici un salon de thé-biscuiterie dans le village de Montgaillard.

    Douce soirée à toi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :